Espace

Presse

Des questions à notre sujet?

Vous ne comprenez pas notre nom ?

Ce n’est pas "Théou Charisma" ni "T'es où Karisma" mais bien "THEOÛ XÁRISMA" qui signifie « La grâce de Dieu »

Pourquoi le nom "THEOÛ XÁRISMA" ?

"C'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu" Éphésiens 2:8

Pour rappeler, à travers les textes mis en musique, que notre vie de foi quotidienne repose sur la grâce que Dieu nous donne.  C’est un appel à redécouvrir sans cesse l’œuvre de Dieu dans nos vies. Theoû Xarisma est un hymne à la vie pleinement vécue dans la lumière de la foi, de ce « don de Dieu » trop grand pour ne pas joyeusement déborder : voilà le cœur de notre chœur !

Pourquoi  le projet "THEOÛ XÁRISMA" ?

Le don de Dieu est un hymne de louange que balbutie un bien jeune choeur. Chanter pour louer Dieu certes, mais plus encore pour rendre témoignage de la douceur avec laquelle il conduit nos âmes vers lui. Entre angoisse, peur, crainte, faiblesse, mais aussi joie, confiance et abandon,  c’est la richesse de la vie spirituelle dont nos chants désirent pauvrement être les porte-voix. Rien ne peut faire taire en l’homme la soif de son Dieu. La prière de nos chants invite à remonter à la source de tout amour. En route !

Quel histoire derrière le recueil "THEOÛ XÁRISMA" ?

Les morceaux qui composent "Le don de Dieu" proposent de suivre le chemin spirituel d’une âme qui cherche Dieu en six étapes. Par de multiples rencontres avec des saints et la richesse de leurs écrits, avec la puissance des textes de la liturgie, et enfin avec l’écriture sainte, l’âme, malgré sa faiblesse et sa nudité, se découvre aimée depuis toute éternité d’un amour fou, celui de Dieu.

Sans être frontalement bouleversée, la vie de l’âme n’en est pas moins convertie, renouvelée par un regard intérieur pétri de cet Amour découvert. L’exultation de l’enfant sauvé n’enlève rien à la rudesse de la vie d’ici-bas, cependant tout est fécondé par un mystère d’amour auquel l’âme s’abandonne et se livre en confiance. C’est alors que la lumière de la foi ouvre à la vraie vie.