- Deuxième étape -

La rencontre de l’âme avec Dieu, dépassant infiniment toute espérance

« Le Seigneur est ma lumière et mon salut, de qui aurais-je crainte ? » Ps 26 v 1

« Voici l’agneau de Dieu » est le chant qui ouvre l’étape fondamentale que constitue la rencontre du Dieu vivant. Celle-ci permet à l’âme de poser son premier acte de foi : Seigneur Jésus, je crois en Toi ». Reprenant les paroles du centurion (Mat 8,8), l’âme signe alors la plénitude de son consentement : “Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et mon âme sera guérie”. Dans la bouche de l’âme, la parole demandée est une parole de vie.

 

Avec « Sais-tu bien ta richesse »  c’est Sainte Elisabeth de la Trinité qui accompagne l’âme dans l'approfondissement du mystère insondable de l’union à Dieu. Avec simplicité et profondeur, elle invite l’âme à “demeurer” en Dieu, à saisir la portée éternelle de la rencontre avec Dieu.

 

Enfin par « le don de Dieu », l’âme saisie encore plus intimement que recevoir le Christ n’est pas l’adhésion d’un moment à une idée, mais l’engagement joyeux à suivre une personne.